Les différentes phases du sommeil

Il y a quelques jours s’est déroulée la 17e journée du sommeil. C’est l’occasion pour l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) de sensibiliser le public sur les troubles associés, un site web informatif a été crée pour accompagner ces actions de communication, le Village Sommeil.

Pour mieux comprendre comment se déroule une nuit de repos, voici quelques explications sur son déroulement. Le sommeil comporte différentes phases qui forment un cycle, d’une durée de 1h30 à deux heures pour un total entre quatre et six cycles, entre sommeil léger, profond et paradoxal.

La somnolence

Ce sont d’abord les signes de fatigue (bâillement, yeux qui piquent, ..), c’est le moment d’aller se coucher !

Le sommeil lent léger

Le corps se relâche, on navigue durant des moments très courts entre sommeil et éveil.

Le sommeil lent profond

C’est durant ce moment que le corps se repose et récupère le mieux, l’activité du cerveau est réduite et la pression artérielle stable.

Le sommeil paradoxal

C’est le dernier stade du cycle qui occupe environ 25% de la durée de la nuit de repos. Nous nous souvenons des rêves qui se produisent durant ces moments, la respiration et le rythme cardiaque sont irréguliers et les yeux peuvent entrer dans une activité de mouvements rapides.

Literie et problèmes de santé

Lorsque l’on a des problèmes de santé ou lorsque l’on a des habitudes de sommeil particulières, le choix de la literie est plus rigoureux et doit intégrer plus de paramètres.

Problèmes de dos

Les problèmes de dos sont récurrents et la literie n’est pas innocente dans l’installation des troubles sur le long terme. Lorsque l’on n’a pas de problèmes particuliers, se réveiller avec un mal de dos qui disparait au fil de la journée est le signe d’une literie inadaptée, souvent trop ferme. Si de tels troubles peuvent apparaître chez des personnes en bonne santé, on imagine l’impact que peut avoir une mauvaise literie chez les personnes qui ont déjà des problèmes de dos.

Le mal de dos chronique se manifeste souvent sous la forme de lombalgie (douleurs lombaires, du bas du dos). Il peut aussi toucher les cervicales (auquel cas on parle plus de trouble musculo-squelettique). Le mal de dos n’est pas une maladie en soi mais un symptôme dont les causes sont très variées. En voici les plus fréquentes :

  • Une accumulation de micro lésions formées par des mouvements répétitifs, des efforts inhabituels ou des postures inadaptées apparaissant la plupart du temps chez les personnes en mauvaise forme physique ou manquant d’activité physique.
  • L’arthrose et l’ostéoporose : maladies courantes chez les personnes âgées, elles fragilisent la colonne vertébrale et les lombaires sont les plus à risque.
  • La hernie discale entraine des douleurs qui peuvent être fortes.
  • La dégénérescence des disques intervertébraux est une cause majeure du mal de dos chez les personnes de plus de 60 ans.

Il existe d’autres formes du mal de dos : la sciatique qui est souvent due à une hernie discale ou à l’étroitesse du canal lombaire, mais aussi la scoliose qui est une maladie grave entraînant une déformation de la colonne vertébrale.

Quelle que soit la cause du mal de dos, il entraîne un inconfort permanent chez les personnes touchées et contribue au stress, à la fatigue, à un mauvais sommeil et une irritabilité qui peuvent conduire à une bien mauvaise qualité de vie. Les traitements curatifs tels que les anti-douleurs ne font que soulager transitoirement sans s’attaquer aux sources. Pourtant, avant qu’il ne soit trop tard, les causes peuvent être appréhendées et traitées. Elles reposent souvent sur l’hygiène de vie de l’individu : une activité physique régulière, des sports qui renforcent et soutiennent la musculature dorsale, une literie de bonne qualité et adaptée à sa morphologie.

Les allergies

Certaines personnes sont sujettes aux allergies et doivent choisir leur literie en conséquence. Le latex par exemple est connu pour provoquer des allergies chez les personnes qui y sont sensibles. Les allergies peuvent aussi concerner la poussière ou les acariens. Les personnes qui se réveillent avec des sensations types yeux collés ou conjonctive, une fatigue avec l’impression d’avoir eu un mauvais sommeil, des éternuements ou des problèmes respiratoires peuvent être sujets aux allergies et la literie peut être en cause. Les duvets et oreillers en plume peuvent également provoquer des allergies. Ces personnes devront privilégier les matériaux hypoallergéniques pour leur matelas, oreiller et couette et peut-être investir dans une housse de protection pour protéger le matelas des acariens et autres allergènes.

Problème de circulation sanguine

Pour les personnes sujettes à une mauvaise circulation sanguine, les lits de relaxation et les matelas en mousse viscoélastique sont particulièrement indiqués. En exercant des pression sur le corps très réduites, la mousse viscoélastique (mémoire de forme) permet une meilleure circulation du sang.

Les lits de relaxation permettent de remonter légèrement les jambes pendant la nuit ce qui favorise le retour veineux. Ils sont particulièrement indiqués pour les personnes qui ont des varices ou une mauvaise circulation dans les jambes.

Mouvements

Les personnes qui bougent beaucoup pendant la nuit peuvent importuner leur conjoint et l’empêcher de bien dormir. Normalement avec un bon matelas qu’il soit ferme ou plus équilibré, les mouvements du conjoint doivent être très faiblement ressentis. Si ce n’est pas le cas ou si le conjoint bouge beaucoup (ou dans le cas de maladies spécifiques comme les impatiences jambes sans repos), il faudra peut être envisager de changer de literie. Il existe aussi des équipements spécifiques. Les surmatelas climatisés par exemple réduisent les symptômes des jambes sans repos, le frais exerçant une action calmante sur la majorité des cas. Certains marques de matelas mousse proposent des modèles avec une indépendance de couchage.