Tout savoir sur les oreillers

Dans le choix de sa literie, l’oreiller tient une place importante. Un bon oreiller doit soutenir la nuque et le cou pour reposer les vertèbres et les muscles. Pour les personnes qui dorment sur le ventre, l’oreiller ne doit pas être trop mou ni trop gonflant. Il faut choisir un oreiller plutôt plat. Pour les personnes qui dorment sur le côté ou sur le dos, c’est le contraire, l’oreiller doit être assez gonflant.

Il existe plusieurs types de garnissage pour les oreillers. Tous ne possèdent pas les mêmes qualités et propriétés.

Les garnissages synthétiques se tassent assez rapidement et les oreillers doivent être changés régulièrement. Les oreillers contenant un garnissage naturel (duvet d’oie ou canard) offrent un bon soutien du haut de la tête et correspondent très bien aux personnes dormant sur le dos où le côté.

Le confort apporté par un oreiller en garnissage naturel n’est pas le même qu’avec un oreiller synthétique. Ils durent plus longtemps et ils suffit souvent de le tapoter légèrement pour qu’il retrouve tout son gonflant et son moëlleux.

Les oreillers anatomiques ou ergonomiques sont un type d’oreiller rigide ou semi-rigide qui s’adapte à la forme de la nuque et des cervicales. Ils offrent un confort particulier et sont très bénéfiques à l’ossature du dos. Les oreillers ergonomiques haut de gamme sont généralement constitués de latex (naturel ou synthétique) ou bien de mousse viscoélastique. La mousse viscoélastique permet un confort exceptionnel en épousant la forme du corps et en donnant la possibilité à tous les muscles de se relaxer.

Lorsque l’on est habitué à un oreiller classique, il faut compter quelques jours pour s’habituer à un oreiller ergonomique. Les habitudes de couchage et les mouvements sont parfois changés.