Étudiants : bien dormir pour mieux étudier

Si la réussite de ses études est avant tout le fruit du travail et d’une bonne dose d’abnégation, il existe quelques leviers pour mettre toutes les chances de son côté. Une alimentation saine et équilibrée, des activités physiques régulières et, c’est le sujet de cet article, améliorer les qualités de son sommeil.

D’après une étude de l’Union Nationale des Mutuelles Etudiantes Régionales (USEM), bien dormir est une préoccupation importantes chez les étudiants, 75% d’entre eux déclarent ressentir de la somnolence et 22,4% des problèmes de sommeil (2009). En effet, les troubles du sommeil sont synonymes de problèmes de concentration et donc de l’apprentissage. De plus, il est prouvé que l’assimilation continue durant le sommeil.

D’après la Fondation Nationale du Sommeil américaine, la durée de repos pour les jeunes adultes (18-25 ans) se situe entre sept et neuf heures. Se coucher et se lever à heures fixes reste l’un des paramètres à prendre le plus en compte, il faut également éviter de rester trop longtemps devant un écran le soir, de consommer des boissons énergisantes ou excitantes (café, thé) et mieux vaut dormir dans le noir, les notifications de son mobile désactivées. Si vous résidez dans une chambres d’étudiant ou un studio, bien aérer la pièce avant d’aller se coucher et la maintenir à 18°C, température idéale pour dormir sans gêne.

La position de travail assise peut occasionner des douleurs aux cervicales, l’achat d’un oreiller ergonomique en mousse à mémoire de forme aide à la relaxation du cou durant la nuit.

Choisir un bon matelas

Après tous ces bons conseils, il faut aborder l’un des paramètres les plus importants pour obtenir un sommeil réparateur : le choix de son matelas. Au delà de sa taille (on dort très bien dans un lit une place), c’est le choix de la composition le plus important et c’est la mousse à mémoire de forme qui aujourd’hui remporte tous les suffrages, que ce soit des utilisateurs ou des professionnels de la santé. De part sa grande adaptabilité, un matelas à mémoire de forme réduit les points de pressions sur les différentes parties du corps et diminue ainsi les tensions nerveuses accumulées tout au long de la journée.

Aujourd’hui, on trouve des matelas en mousse à mémoire à partir de 250 euros chez les déstockeurs ou durant les soldes, c’est un achat accessible pour un étudiant. Un matelas de marque ayant une durée de vie de plus de six ans, c’est aussi un investissement rentable.

Conseils pour bien choisir sa literie

Choisir son matelas : première étape avant de se décider

Définir son profil

Quel dormeur êtes-vous ?
Remuez-vous beaucoup ?
Quel est votre poids et votre taille ?
Avez-vous des allergies ?

Tous ces éléments doivent être pris en compte avant de se décider pour un type de matelas ou un autre.

Pour établir son profil Literie, consulter le tableau : Mon profil Matelas

Définir son budget

Une literie de qualité demande un certain investissement. Un matelas de bonne qualité de marque se trouve généralement en magasin entre 400 et 600 euros. Dans cette gamme de prix, la mousse, le Latex ou les ressorts offrent généralement la même qualité de couchage quelle que soit le type de suspension. Sur ces tarifs, il y aura également peu de risques concernant la qualité du produit. Il s’agit là d’un budget moyen, les français consacrent en moyenne 500 euros pour le changement de leur literie.

Dans la fourchette de qualité qui se trouve au dessus, les tarifs sont plutôt de l’ordre de 1000 euros, voire 1500 euros et même 2000 pour de la literie très haut de gamme type matelas mousse mémoire de forme ou matelas à eau.

Heureusement pour les petits budgets, il est possible de trouver de la bonne literie et de bonne qualité sans casser sa tirelire. Grâce au guide Matelas Conseils, les personnes possédant un budget serré et les autres vont trouver des astuces pour économiser de 30% à 60% sur l’achat d’un bon matelas (plus d’informations dans le guide d’achat).

Voyez grand

Si vous avez l’habitude de dormir à deux, sachez que les dimensions idéales pour bien dormir sans se gêner sont 160×200. Il n’est pas nécessaire d’investir dans de grandes dimensions mais c’est une affaire de confort, surtout s’il y a un écart de poids entre les deux dormeurs ou si l’un des deux a un sommeil agité.

Deuxième étape : au magasin ou sur internet

Essayer des matelas à différents types de suspension

Pour voir avec quelle structure on se sent le plus à l’aise. Certaines personnes auront une affinité particulière avec les matelas à ressorts, d’autres préfèreront le confort du Latex ou de la mousse. Il s’agit avant tout d’une question de goût.

Déterminer le degré de fermeté du matelas qui convient à son corps

Le degré de fermeté d’un matelas est une question de goût mais aussi et surtout une question de morphologie. Il est fonction du poids et de la taille de l’individu ainsi que de ses habitudes nocturnes ou problèmes spécifiques.

Pour déterminer le degré de fermeté qui vous convient, allongez vous sur le dos. Êtes-vous confortablement allongé ? Si vous pouvez placer votre main sous vos reins, c’est que le matelas est trop ferme pour vous. Si vous avez des difficultés à changer de position, le matelas manque peut-être de fermeté. Il est important de prendre son temps pour évaluer le degré de fermeté.

Choisir une marque reconnue

La fabrication de matelas nécessite un savoir-faire et une technologie de haut niveau. En France, il existe une véritable tradition industrielle autour de la literie. Choisir un matelas de fabrication française ou européenne, c’est avoir l’assurance d’un produit de qualité. C’est aussi choisir de valoriser l’économie française et de pérenniser les emplois dans ce domaine.